Du cheval limousin à l'anglo-arabe
Bookmark and Share

Lire le commentaire

Le Limousin, terre d’élevage du cheval par excellence, fut dès la renaissance à l’origine d’une race de chevaux qui fit longtemps la réputation de cette province et de ses haras.

Du 16ème au 18ème, de nombreux auteurs louent les qualités du cheval limousin : endurance, finesse, légèreté, beauté… Il est la monture favorite de la cour. Le célèbre naturaliste Buffon écrit « les meilleurs chevaux de selle viennent du Limousin et sont excellents à la chasse… ».

A la veille de la Révolution, le haras royal de Pompadour, récemment créé, supplante les autres élevages limousins et  devient rapidement le plus gros dépôt d’étalons de cette province. Il produit des reproducteurs  des races arabe et limousine capables de fournir à la cour et à la cavalerie des chevaux de selle.  Mais déjà les étalons arabes influencent la race limousine également croisée avec des chevaux espagnols.

Prisé de partout le cheval limousin parvient alors à son apogée. Mais les réquisitions successives durant les guerres d’Empire finissent par le décimer. Entre 1813 et 1815 12 000 chevaux limousins ont péri sur le champ de bataille et la peur de nouvelles réquisitions met un frein à l’élevage.

C’est l’invention de la race anglo-arabe sous l’impulsion des directeurs successifs du haras de Pompadour  dans la première moitié du 19ème,  qui supplante et fait disparaître progressivement le cheval limousin.

L’anglo-arabe ou pur-sang français est issu de croisements de pur-sang anglais mais surtout de chevaux arabes, juments ou étalons, dont les célèbres Nichab ou Massoud  achetés à la faveur des « missions d’Orient ». Pompadour devient ainsi le conservatoire des chevaux  souches des meilleures lignées anglo-arabe.

Avec le développement des sports équestres au 20ème siècle, les anglo-arabes, tout particulièrement ceux issus de Pompadour,  se font une réputation sportive dans toutes les disciplines, complet, saut d’obstacle et dressage.

Etapes suivantes

Parcours château et haras

Du cheval limousin à l'anglo-arabe

Aujourd’hui connu pour sa célèbre race bovine, le Limousin était avant tout réputé depuis la Renaissance pour l’élevage de chevaux. Découvrez en vidéo l’histoire de la remarquable race de chevaux limousins aujourd’hui disparue et de l’anglo-arabe, né à Pompadour.

Les autres parcours