La Place de la Motte

Bookmark and Share

Lire le commentaire

Limoges s’est formée à partir de deux noyaux urbains constitués au Moyen Age : la Cité, autour de la cathédrale et la ville haute avec l’abbaye Saint-Martial et la motte vicomtale. Protégées par des remparts, ces deux villes voisines, souvent rivales, ont été officiellement réunies juste après la Révolution.

Le nom de la place sur laquelle nous nous trouvons évoque le système défensif établi ici vers l’an mil : une motte féodale. La fresque réalisée sur l’une des façades représente cette butte de terre artificielle, couronnée par une tour de guet dominant une basse-cour, où se trouvait la résidence du vicomte de Limoges.

A partir du XIIIe siècle, une nouvelle enceinte fortifiée, beaucoup plus vaste, est édifiée. Les douves de la Motte sont alors transformées en étangs, réserves d’eau pour la ville. C’est à cette époque que les bouchers s’installent en contrebas, profitant de l’écoulement de l’eau des étangs pour évacuer les détritus hors de la ville.

Leur assèchement à la fin du XVIIIe siècle permet l’aménagent d’une place marchande.

Les grandes halles actuelles sont inaugurées en 1889.

Un siècle plus tard, à l’occasion de la construction d’un parking souterrain, des fouilles archéologiques ont enrichi les connaissances sur l’histoire du quartier.

Etapes suivantes

Quartier de la Boucherie

La Place de la Motte

Suivez l’évolution de ce lieu situé au cœur de Limoges, depuis l’édification de la motte féodale jusqu’à la construction des grandes halles marchandes.

Les autres parcours