Voix du commentaire audio : Juliette Chalard-Deschamps, Région Nouvelle-Aquitaine

Bookmark and Share

Lire le commentaire

Construite au 12ème siècle, la collégiale est fortifiée en 1420-1430 dans le contexte de la guerre de 100 ans par l’abbé Guillaume de l’Hermite, dans le cadre d’un vaste plan de fortification de la ville. Le principal aménagement est cette haute tour défensive, greffée sur l’abside centrale et équipée de plusieurs archères et bretèches à mâchicoulis pour tirer sur les assaillants. Elle était complétée par un chemin de ronde au nord et des postes de tir aménagés dans les tourelles du transept et de la façade ouest.

En 1567, au cours des guerres de religion, l’église est prise d’assaut par les réformés qui emportent le mobilier précieux.

En 1861, l’architecte diocésain Pierre Chabrol projette de supprimer la tour fortifiée, pour rendre à l’église son apparence originelle, comme cela se pratique à cette époque. Mais finalement il se contente de la suppression des fenêtres de tir dans les tourelles.

Crédits photographiques :
– Abside de la collégiale du Dorat d’après une eau-forte de M. L. Gaucherel. © Bibliothèque Multimédia de Limoges.
– Vue de la Collégiale et de sa tour fortifiée. © Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel. J. Chalard-Deschamps, 2017.
– Reste de fortification de la collégiale (vue depuis la place).© Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel. J. Chalard-Deschamps, 2017.
– Archère. © Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel. J. Chalard-Deschamps, 2017.
– Bretèches à mâchicoulis. © Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel. J. Chalard-Deschamps, 2017.
– Détail. © Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel. J. Chalard-Deschamps, 2017.
– Vue de la tour et de son chemin de ronde. © Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel. J. Chalard-Deschamps, 2017.
– Elévation principale nord – Pierre Chabrol (Architecte Diocésain) – Etat projeté (suppression de la tour défensive), 1861. © Archives municipales de la ville du Dorat
– Vue de la collégiale. © Région Nouvelle Aquitaine, Dragonfly, 2017
– Elévation Est – Pierre Chabrol (Architecte Diocésain) – Etat projeté (suppression de la tour défensive), 1861. © Archives municipales de la ville du Dorat

Etapes suivantes

De la collégiale à la Porte Bergère

La tour fortifiée

Sur l’harmonieuse architecture romane de la collégiale est venue se greffer au 15ème siècle une tour fortifiée. Les raisons de cette construction vous sont expliquées dans cet audioguide.

Les autres parcours