Bookmark and Share

Lire le commentaire

Le barrage de Vassivière est un ouvrage en béton de plus de 32 mètres de haut sur 233 m de long, avec une base de 25 m d’épaisseur. Son profil est triangulaire, pour mieux résister à la poussée de l’eau.

Il a été construit entre 1946 et 1950, pour alimenter en électricité le territoire du Massif Central grâce à la force motrice de l’eau en palliant la pénurie de charbon suite à la Seconde Guerre Mondiale.

Il s’intègre dans un ensemble d’équipements hydrauliques, situés en amont et en aval, chacun équipés de leur propre usine de production électrique et gérés par EDF.

Le lac contient 106 millions de m3, soit l’équivalent de 440 millions de baignoires ! Sa mise en eau a duré un an et demi.

Le barrage est aménagé sur le cours de la Maulde, une rivière peu abondante. L’alimentation du lac est donc complétée par des apports des cours d’eau voisins. D’une part, de l’eau du Taurion est captée au barrage de Lavaud-Gelade. D’autre part, la Vienne, la Chandouille et le Dorat sont partiellement dérivées par les barrages de Servières, de Chammet et de Faux-la-Montagne, situés en amont.

Pour être turbinée, l’eau du lac est captée à la prise d’eau, située près du port d’Auphelle et acheminée sur 3km jusqu’à l’usine de production électrique du Mazet, sur la commune de Peyrat-le-château.

Sa production annuelle correspond à la consommation en électricité d’une ville de 40 000 habitants, comme Brive la Gaillarde.

Plusieurs œuvres créées en résidence à Vassivière évoquent le thème du barrage dans son aspect industriel. Pour cette installation temporaire (Tension), l’artiste Dominique Ghesquière a utilisé des câbles électriques à haute tension.

Etapes suivantes

Parcours Art et Paysage

Le barrage

A Vassivière, sans le barrage, pas d’île. Alors regardez comment a été construit et comment fonctionne cet ouvrage industriel en béton, qui a donné naissance au lac.

Les autres parcours