Le château depuis le 15ème siècle

Bookmark and Share

Lire le commentaire

Poitiers, Hugues de Combarel, transforme le donjon roman en un logis répondant au confort attendu par un évêque du 15e siècle. Il fait percer de larges fenêtres sur les différentes faces du bâtiment et reprendre les parties hautes. Une tour d’escalier circulaire dessert les quatre niveaux. Pour accéder au logis depuis la cour secondaire, une porte est ouverte, défendue par une bretèche.
L’évêque fait aussi construire dans la cour principale, au bord de la falaise, un second logis, qui comprend deux pièces par niveau et une tour d’escalier à vis. Un petit passage, sorte de balcon, domine la falaise.
Pour s’adapter aux nouvelles armes de siège, avec l’usage généralisé de l’artillerie, Hugues de Combarel renforce également les tours et les courtines, par un épaississement des murs et le percement de nouvelles fentes de tir adaptées aux canons.
Il fait ajouter les armoiries de sa famille sur différentes parties du château.
La forteresse subit des dégâts importants pendant les guerres de religion au 16e siècle, et lors de la Fronde au 17e. Les évêques délaissent Angles et Chauvigny au profit de leur château de Dissay. Peu entretenue, la forteresse d’Angles est définitivement abandonnée à partir de 1708 et tombe peu à peu en ruines. Déclarée bien national à la Révolution, elle sert de carrière publique.
Le château est classé Monument Historique en 1926 et plusieurs campagnes de travaux sont alors lancées pour consolider les ruines. Depuis 1986, il appartient à la commune d’Angles-sur-l’Anglin.
Il est désormais possible de visiter la forteresse et d’admirer le magnifique panorama du haut de la falaise.

Etapes suivantes

Forteresse et village

Le château depuis le 15ème siècle

D’importants aménagements ont eu lieu au 15ème siècle, notamment sur le donjon du château. Les restitutions en images de synthèse vous permettront de visualiser l’organisation des espaces.

Les autres parcours