Le maréchal ferrant


Voix de l’audioguide : Juliette CHALARD-DESCHAMPS

Bookmark and Share

Lire le commentaire

De l’ancienne orangerie, seul le petit bâtiment, à l’extrémité de l’aile nord, avec sa toiture à l’impériale, a été conservé. Il correspondait à l’une des chambres de l’orangerie.

Il abrite aujourd’hui une forge, lieu important du haras qui en comptait autrefois plusieurs, avec des maréchaux ferrant à demeure.

Il existe plusieurs manière de ferrer ; à la française autrefois, le maréchal faisait tenir les pieds du cheval par un aide ; à l’anglaise aujourd’hui, il opère seul. Mais pour les chevaux lourds, un  travail est souvent utilisé qui permet d’immobiliser le cheval et de lui attacher les pieds  sans avoir à les porter. Les différentes étapes du ferrage consistent à retirer l’ancien fer avec une pince après avoir dérivé chacun des clous, parer le pied c’est-à-dire couper la corne en trop, chauffer le fer pour l’ajuster à la forme du pied du cheval, poser les clous et les river et enfin limer le pied.

Etapes suivantes

Parcours château et haras

Le maréchal ferrant

Que se passe-t-il dans la forge ? Nous vous expliquons ici comment travaille le maréchal ferrant pour ferrer les pieds des chevaux.

Les autres parcours