Le paysage de la Vallée de la Vézère

Bookmark and Share

Lire le commentaire

La Vézère prend sa source sur le Plateau de Millevaches, en Haute Corrèze, à presque 900 mètres d’altitude. Elle parcourt plus de 200 km avant de se jeter dans la Dordogne à Limeuil, à une altitude de 45 mètres.

La vallée de la Vézère se situe en Périgord à la bordure nord-est du Bassin Aquitain, près des contreforts du Massif Central et du bassin de Brive. Les plateaux calcaires sont morcelés par le réseau de la rivière et de ses affluents.

Ce paysage a été façonné naturellement durant plusieurs millénaires. Au cours des glaciations du Quaternaire, entre 2 millions et 10 000 ans avant notre ère, de puissantes rivières ont entamé les roches les plus tendres, formant ainsi de larges vallées et de petits vallons. Elles déposaient sur leur passage d’épaisses masses d’alluvions fertiles.
Dans la région accidentée comprise entre Saint-Léon-sur-Vézère et Les Eyzies, l’érosion a sculpté des aplombs rocheux pouvant atteindre jusqu’à 80 mètres de hauteur. C’est dans cette zone, où se concentrent de très nombreux abris sous roche, que l’homo erectus a élu domicile il y a environ 400 000 ans.

Dès l’Antiquité, les peuples locaux semblent déjà sensibles à la contemplation d’un paysage, qu’ils ont commencé à transformer par leurs activités agricoles. A la fin du Moyen-Age, châteaux et demeures sont ici dotés de grandes fenêtres offrant de beaux points de vue sur la vallée.
Ce mouvement s’intensifie à partir du 16ème siècle, avec la construction de châteaux qui s’intègrent dans le paysage. Jardins et allées d’arbres soigneusement aménagés, les entourent et contribuent à l’agrément du site. Dès lors se multiplient des terrasses en belvédères et des balcons orientés vers la Vézère.

Aujourd’hui, le paysage est travaillé pour faire réapparaître les fameuses falaises de calcaire, qui ont abrité les artistes de la préhistoire.

Etapes suivantes

Voyage dans le temps

Le paysage de la Vallée de la Vézère

Cette séquence vidéo vous permet de situer Montignac dans son contexte géographique et paysager, la Vallée de la Vézère, constituée par l’érosion des plateaux calcaires. Elle aborde également l’interaction de l’Homme avec cet environnement.

Les autres parcours