Le portail de l’église

Bookmark and Share

Lire le commentaire

Ce portail roman est ajouté au 12ème siècle à l’église datant de la fin du 11ème.

Pendant les guerres de religion, au 16ème siècle, il est démantelé par les catholiques qui craignent sa destruction. Son entrée est murée et une petite porte décentrée plus facile à défendre est ouverte. Les plaques du tympan sont placées à 10 m de hauteur, à l’abri d’éventuelles attaques.

En 1923, lors de la restauration de l’église, l’architecte Louis-Albert Mayeux prévoit de les intégrer dans une restitution du portail disparu qu’il souhaite réaliser et dont il a dessiné le plan. Mais au cours des travaux une bonne surprise l’attend. Derrière un parement du 16ème siècle, il découvre le véritable portail du 12ème siècle, en mauvais état mais presque entier ! L’architecte reprend donc son projet sur la base du portail d’origine.

Le tympan en calcaire tranche nettement dans la façade en grès rouge. Ses sculptures en demi-relief représentent l’Ascension, l’élévation du Christ au ciel après la Résurrection. Au centre du registre supérieur le Christ est porté au ciel par deux anges, entourés par deux autres anges accroupis. Dans le registre inférieur, la Vierge entourée de onze apôtres assiste à la scène. Le traitement de la représentation est fortement inspiré du tympan de la cathédrale de Cahors.

Les deux arcs trilobés à crossettes ourlés de perles qui supportent le tympan sont soutenus par 4 chapiteaux à palmettes perlées. Seul celui de droite, surmonté par un montreur d’ours qui tient son animal par une corde, est d’origine. Les trois autres sont des copies du premier, réalisés pour la restauration de 1984.

A une trentaine de kilomètres, à Saint-Chamant, se trouve un portail de la même époque très similaire à celui de Collonges.

Etapes suivantes

Entre tours et castels

Le portail de l’église

Les éléments de ce portail roman et de son tympan sculpté ont été dispersés depuis les guerres de religions, avant d’être remontés, façon puzzle ! Découvrez en vidéo cette histoire pleine de de rebondissements.

Les autres parcours