Le tribunal de la Sénéchaussée



Voix du commentaire audio : Juliette Chalard-Deschamps, Région Nouvelle-Aquitaine

Bookmark and Share

Lire le commentaire

Enjeu de pouvoir, la justice était exercée au Dorat par les chanoines du chapitre, seigneurs des lieux, ou par le Comte de la Marche.

En 1572, alors que la justice royale prend le pas en France sur la justice seigneuriale, un tribunal est créé dans la ville par édit du roi Charles IX. Le Dorat devient le chef-lieu judiciaire de la sénéchaussée de la Basse-Marche, circonscription juridique composée de plusieurs châtellenies. La création de ce tribunal, qui juge tous les conflits importants, contrebalance le pouvoir du chapitre qui ne peut plus juger que les affaires mineures.

Cette cour de justice se situait sur la gauche en montant la rue des Fours, où vous vous trouvez. La prison se tenait juste en face.

En 1856, le tribunal et le logis voisin sont remplacés par un couvent de carmélites, dont vous apercevez les bâtiments derrière le mur de clôture. Ces religieuses ont occupé le lieu jusqu’en 2014.

Crédits photographiques :
– Scène de Tribunal, Vieux Coutumier du Poitou, XVème siècle. © Médiathèque Pierre-Moinot, Niort, MS18, f156v.
– Extrait de l’Edit du Roi Charles IX (1er avril 1572). Retranscription. © Archives départementales de la Haute-Vienne, côte B39.
– Emplacement du tribunal et de la prison. © Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel. S. Casenove, 2017.
– Maison où se situait la prison, face au tribunal. © Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel.J. Chalard-Deschamps, 2017
– Emplacement du couvent des Carmélites. © Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel.J. Chalard-Deschamps, 2017
– Ancien tribunal puis couvent des Carmélites. © Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel. J. Chalard-Deschamps, 2017

Etapes suivantes

De la collégiale à la Porte Bergère

Le tribunal de la Sénéchaussée

A partir du 16ème siècle, le Dorat a accueilli un tribunal qui avait compétence pour juger les affaires de toute la Basse-Marche. Il se situait à l’emplacement du couvent des Carmélites. Ecoutez son histoire.

Les autres parcours