Les communautés religieuses du Dorat



Voix du comentaire audio : Juliette Chalard-Deschamps, Région Nouvelle-Aquitaine

Bookmark and Share

Lire le commentaire


Le Dorat a abrité à partir du 17ème siècle de nombreuses communautés religieuses, suite à la contre-réforme catholique. Beaucoup œuvraient pour l’éducation comme les Récollets et les Bénédictines du couvent de la Trinité, présents jusqu’à la Révolution, ou les Filles de la Sagesse à partir du 18ème siècle.

Au 19ème siècle, le nombre de congrégations explose. Les carmélites, un Petit Séminaire et un collège pour garçons dirigé par les Frères des Ecoles Chrétiennes voient le jour.

Deux ordres établissent même leur maison-mère au Dorat : les Sœurs de Marie-Joseph, visiteuses de prison et les Sœurs Franciscaines de Notre-Dame du Temple qui créent une maison de retraite pour prêtres âgés et bâtissent cette chapelle en 1890.

En 1900, ces communautés représentent un quart de la population du Dorat, mais la majorité disparaît au fil du 20ème siècle. Aujourd’hui, seules demeurent les Sœurs de Marie-Joseph, à côté de la collégiale.

Crédits photographiques :
– Ancien hôpital où oeuvraient les filles de la Sagesse. © Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel. J. Chalard-Deschamps, 2017.
– Verrière de l’église de Bugeat (19) représentant Ste Thérèse de Lisieux, ordre du Carmel. © Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel. P. Rivière, 2014.
– Bâtiment de l’ancien couvent des carmélite.s © Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel. J. Chalard-Deschamps, 2017.
– Le Petit Séminaire © Archives départementales de la Haute-Vienne, côte 46 FI 5451
– Actuel collège qui a hébergé les bénédictines puis le Petit Séminaire. © Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel. J. Chalard-Deschamps, 2017.
– Collège pour garçon de la ville de Caluire dirigé par les Frères des Ecoles Chrétiennes, 1911. © Familles-de-quintenas.com
– Chapelle de la maison mère des Soeurs de Marie Joseph. © Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel. J. Chalard-Deschamps, 2017.
– Jardin de la maison mère des Soeurs de Marie Joseph. © Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel. J. Chalard-Deschamps, 2017.
– Chapelle Notre Dame du Temple, transformée en galerie d’art. © Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel. J. Chalard-Deschamps, 2017.

Etapes suivantes

De la collégiale à la Porte Bergère

Les communautés religieuses du Dorat

Entre le 17ème et le 20ème siècle, le Dorat a abrité de nombreuses congrégations religieuses. Aujourd’hui subsistent dans la ville une grande partie de leurs bâtiments. Découvrez cette partie de l’histoire du Dorat grâce à cet audioguide.

Les autres parcours