Les décors des maisons

Bookmark and Share

Lire le commentaire

Les façades de Collonges-la-Rouge sont ornées de riches décors, principalement concentrés autour des ouvertures.
De nombreuses fenêtres et portes sont surmontées de linteaux en accolade ou en double accolade, une forme caractéristique du style gothique flamboyant, au 14ème et 15ème siècle, encore employée jusqu’à la Renaissance.

Les encadrements présentent différents types de moulurations : des découpes droites des angles, les chanfreins, des courbes en creux, les cavets et des courbes en relief, les tores.

Les bandeaux sont des moulurations horizontales qui rythment les façades. Celui de cette maison est prolongé par des nervures verticales qui se terminent en culots sculptés. Celui de droite, bien conservé, représente une sirène tenant dans une main un peigne et dans l’autre un miroir. La représentation de créatures fantastiques telles que les sirènes est courante à la Renaissance. On en trouve d’ailleurs une non loin de Collonges, à Beaulieu sur Dordogne. Le culot de gauche, très abîmé, représenterait peut-être un homme chevauchant un dauphin.

La maison des Vassignac, près de l’église, a également conservé un très beau culot sculpté en forme de tête d’homme, qui s’inscrit dans l’ensemble richement mouluré de la porte principale.
Mais les décors les plus travaillés se trouvent sur les castels, comme cette porte du castel de Vassignac, de style gothique flamboyant, surmontée d’une accolade et de pinacles ornés de crochets, ou celle-ci, sur le castel de Maussac, couronnée d’une coquille typiquement Renaissance.

Quelques linteaux de portes et de cheminées portent des écus, avec ou sans amoiries, parfois associés à d’autres décors comme ces anges.

Enfin, à partir du 18ème siècle, et surtout au 19ème siècle, l’utilisation du chronogramme, dates de construction ou de remaniements inscrites sur les clés des linteaux, devient fréquente.

Etapes suivantes

Entre tours et castels

Les décors des maisons

Examinons de plus près grâce à cette séquence filmée les décors des façades de Collonges-la-Rouge, comme celle de la maison dite de la sirène devant laquelle vous vous trouvez.

Les autres parcours