Les origines de Beaulieu



Voix de l’audioguide : Pélagie PAPILLON, Académie Théâtrale de l’Union

Bookmark and Share

Lire le commentaire

Bienvenue à Beaulieu. Avant le IXème siècle n’existait ici qu’un petit village nommé « Vellinus », en référence à Bélénos, le dieu gaulois de la lumière et des eaux sacrées. Vers 856, Rodolphe de Turenne, archevêque de Bourges, y ordonne la construction d’un monastère. Il y installe 12 moines bénédictins venus de l’abbaye de Solignac près de Limoges.

Il change le nom du village, qui rappelle trop les anciens cultes païens, et le renomme « Bellus Locus », Beaulieu, en hommage à la beauté du paysage. Ce monastère prospère rapidement grâce à de riches dotations en terres et en reliques. Les Castelnau, seigneurs laïcs voisins attirés par ces richesses, s’emparent de l’abbaye. En 1095, pour faire cesser l’usurpation, le pape décide le rattachement de Beaulieu, à l’abbaye-mère de Cluny. Pendant plus
d’un siècle, les clunisiens engagent des travaux dont l’abbatiale actuelle est le témoin.  Parallèlement, une ville prend forme autour de l’abbaye.

Etapes suivantes

Circuit découverte

Les origines de Beaulieu

Ecoutez l’histoire de la naissance de Beaulieu sur Dordogne, petit village de pêcheurs à l’époque gauloise qui s’est développé en cité autour de l’abbaye à partir du XIème siècle.

Les autres parcours