Les vitraux de Marc Chagall, le contexte


Voix de l’audioguide : Juliette CHALARD-DESCHAMPS, Région Limousin

Bookmark and Share

Lire le commentaire


La chapelle du Saillant est la seule en France, et l’une des quatre au monde à être entièrement décorée de vitraux de Marc Chagall. Pourtant le peintre a été souvent sollicité pour des créations de vitraux, en raison de sa vive palette de couleurs, sublimée par la lumière, et des thèmes récurrents de son œuvre : la Bible et l’Ancien Testament, qui se prêtent particulièrement à la décoration des édifices religieux. Au Saillant, ses représentations, plutôt profanes, évoquent la vie rurale, mais peuvent aussi être interprétées sous un angle mystique.

C’est parce qu’il était passionné par l’œuvre de cet artiste que Guy de Lasteyrie du Saillant, descendant des bâtisseurs de la chapelle, lui a commandité cette œuvre de six panneaux. Ils ont été réalisés entre 1978 et 1982 par les peintres verriers Charles Marq et Brigitte Simon à Reims. Ils ont interprété les maquettes que Chagall avait produites en harmonie avec ce bâtiment sobre et modeste. Ce dernier à tout de même réalisé les finitions, notamment les nombreux effets sur la grisaille.

Ces vitraux sont également les derniers mis en place du vivant de Chagall, qui décède en 1985. Il est enterré à Saint-Paul de Vence, où il a passé les 19 dernières années de sa vie.

Etapes suivantes

Allassac, Saint-Viance, Voutezac

Les vitraux de Marc Chagall, le contexte

La chapelle du Saillant a la particularité d’être entièrement ornée de vitraux dessinés par Marc Chagall. Cet audioguide vous explique dans quel contexte ils ont été réalisés.

Les autres parcours