Traverser l’Anglin



Voix du commentaire audio : Juliette Chalard-Deschamps, Région Nouvelle-Aquitaine

Bookmark and Share

Lire le commentaire

Pour traverser la rivière au niveau du bourg, les Anglois utilisaient à l’origine un passage à gué situé au pied des falaises calcaires. Un pont en pierre a ensuite été construit pour faciliter la liaison entre les deux rives. Ce pont médiéval était si étroit qu’il ne pouvait être franchi que par les piétons ou les personnes à cheval. Les charrettes et les voitures à chevaux devaient faire un détour par le passage à gué de Remerle, à un kilomètre au nord du bourg.
En 1740, une crue violente de l’Anglin emporte le pont, aussitôt remplacé par un service de bac. Un passeur se charge alors de faire traverser hommes et bêtes dans sa petite embarcation.
La municipalité décide de construire le pont actuel en 1839. Ses 4 arches sont séparées par 3 piles en pierre. Son tablier en bois est remplacé par un tablier en pierre en 1878 pour des raisons de solidité.

Crédits photographiques :
– Vue d’Angles depuis l’Anglin © Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel. J. Chalard-Deschamps, 2018
– Passage à gué de Remerle © Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel. J. Chalard-Deschamps, 2018
– La maison du passeur © Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel. J. Chalard-Deschamps, 2018
– Quartier Sainte-Croix © Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel. J. Chalard-Deschamps, 2018
– Vue du pont actuel © Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel. J. Chalard-Deschamps, 2018
– L’Anglin © Région Nouvelle Aquitaine, Inventaire général du Patrimoine culturel. J. Chalard-Deschamps, 2018
– Le pont avec son tablier en bois, détail d’une estampe d’Octave de Rochebrune, 1879 © Gallica – Bnf

Etapes suivantes

Forteresse et village

Traverser l’Anglin

Découvrez en écoutant ce commentaire audio comment se faisait le franchissement de l’Anglin avant l’existence de ce pont.

Les autres parcours